Vélo

Pourquoi les cyclistes utilisent-ils du CBD ?

Depuis 2018, les produits à base de cannabidiol dans le milieu sportif sont entièrement légaux. Récemment, ces derniers ont déjà fait leurs preuves auprès de nombreux consommateurs. Le CBD diminue le stress et la dégénérescence des neurones, favorise la récupération après un effort et prévient les maladies cardio-vasculaire. Ses vertus apaisantes et relaxantes sont très appréciées par les sportifs de haut niveau, y compris les cyclistes. Cette substance soulage efficacement les douleurs musculaires et articulaires du corps. Voici les bonnes raisons d’ajouter du CBD à votre sélection de remède naturel en tant que cycliste.

Pour quels usages utiliser des produits au CBD ?

Atténue les douleurs au niveau des muscles après une randonnée VTT

L’huile de CBD est un produit qui renferme d’innombrables bienfaits pour les sportifs. Pour soulager les douleurs musculaires, beaucoup d’athlètes professionnels préfèrent largement l’utiliser plutôt que de l’ibuprofène comme l’on fait l’ultra-trailer Avery Collins et la célèbre cycliste Teal Stetson-Lee.

Avec sa propriété anti-inflammatoire naturelle, le cannabidiol soulage dès la première application les courbatures et les crampes liées à la pratique du VTT. Cette constatation est d’ailleurs confirmée par une récente étude menée sur des rats arthritiques à l’Université du Kentucky. La douleur globale et l’inflammation des rongeurs ont été miraculeusement réduites grâce au CBD.

L’impact le plus impressionnant s’est révélé sur les maladies de neuropathiques. Ces affections engendrent des douleurs intenses qui n’ont pas encore à ce jour de traitements efficaces. Seul le CBD peut atténuer l’intensité de la douleur ressentie par le patient.

des cyclistes en pleine courses

Accélère la récupération des cyclistes

Le cannabidiol est souvent utilisé après une session intense d’entraînement. Lorsqu’il est appliqué localement en massage, il soulage très vite la partie douloureuse. Ainsi, vous pouvez récupérer vos forces rapidement. Avec ce pouvoir, il permet donc de réduire le temps de récupération d’un athlète entre deux sessions d’entraînement.

Cette molécule dérivée du chanvre accélère aussi la guérison suite à un effort soutenu occasionnant une blessure. Contrairement aux produits médicamenteux habituels, le CBD a très peu d’effets secondaires. De plus, il n’y a pas de risques de surdosage.

Les best-sellers pour la récupération restent les crèmes anti-inflammatoires au cannabidiol, l’huile à consommer par voie sublinguale et les gélules de compléments alimentaires.

Favorise le sommeil

Si le cannabidiol s’avère être efficace après un effort physique, il peut également être adopté avant une compétition importante. En effet, cette substance régularise le cycle du sommeil en apaisant les problèmes d’anxiété et de stress chez les cyclistes de haut niveau. Une consommation régulière d’huile de CBD en administration sublinguale améliore la concentration.

Tous les sportifs savent que le sommeil est essentiel. Il est vraiment important de bien dormir pour être en pleine forme le lendemain et bien récupérer. Les risques de blessures sont très fréquents quand le corps est fatigué. Heureusement, le CBD favorise le sommeil et évite les insomnies.

Les produits dopants fréquemment utilisés dans le cyclisme ?

Les stéroïdes anabolisants

La THG ou tétrahydrogestrinone est une substance qui favorise la croissance musculaire et la force. La majorité des cyclistes l’utilisent pour augmenter leurs puissances et leurs résistances face à l’effort durant l’épreuve.

Le salbutamol

Ce produit améliore l’oxygénation au niveau des muscles. Cependant, l’usage de ce médicament demande un certificat médical attestant le dépistage de l’asthme.

L’érythropoïétine (EPO)

C’est une hormone naturelle qui stimule la production d’hématies. Cette stimulation entraîne l’élévation du taux d’hémoglobine et de l’hématocrite dans le sang. Par conséquent, cette quantité élevée de transporteurs d’oxygène augmente l’apport d’O2 aux muscles. Cela accroît les performances lors d’une course en altitude. Toutefois, un usage extrême risque de provoquer des complications cardiovasculaires.  Il peut être détecté au moment d’un contrôle occasionnel.

du cannabis enroulé dans un filtre

Les perfluorocarbures (PFC)

Comme l’EPO, cette substance est aussi un transporteur d’oxygène, mais n’augmentent pas l’hématocrite. Les contrôles antidopages seront peut-être négatifs, mais malgré cet avantage, ces substances peuvent être dangereuses pour la santé du cycliste.

Les autres produits dopants

Les euphorisants, la caféine, les amphétamines, l’insuline, les analeptiques ou encore la cocaïne sont également employés pour contrebalancer la sensation de fatigue.

Il existe des produits diurétiques qui permettent une perte de poids instantanée. Ils sont très répandus chez les cyclistes, car ils permettent d’atteindre leurs poids de forme.

A noter que, le probénécide et le propecia servent à masquer la prise de produits interdits par l’UCI dans les compétitions d’envergure.

Le CBD est-il un produit dopant ?

Le cannabis est une plante consommée à des fins récréatives et procure des effets psychotropes chez le consommateur. C’est pour cette raison qu’il est considéré comme un produit dopant. Le CBD, second cannabinoïde le plus abondant après le THC, apporte d’autres vertus.

La molécule de CannaBiDiol (CBD) est réputée pour être non-psychotrope. Elle agit autrement à l’opposée de la molécule de THC connue pour être une composante psychoactive du chanvre. Le CBD n’a pas les effets planants du THC sur l’organisme. Il lutte contre les crises d’angoisse, les inflammations et les douleurs diverses.

Le CBD est apprécié des sportifs, notamment les cyclistes qui le considèrent comme une alternative avantageuse aux opioïdes. Une étude du Pain, Exercise and Cannabis Experience (PEACE) rappelle clairement que les athlètes adoptent le cannabidiol pour trois raisons : soulager les malaises, mieux s’endormir et réduire l’anxiété.

Les témoignages de nombreux sportifs sont assez élogieux concernant les produits à base de CBD. Il est un véritable remède contre différents maux.

Andrew Talansky, Floyd Landis et leurs rencontres avec le CBD

Histoire d’Andrew Talansky

Andrew Talansky est un triathlète et un ancien cycliste professionnel. Tous les jours, il passe des heures à s’entraîner avec ou sans vélo. C’est un athlète qui est presque toujours souffrant. C’est après son accident de la hanche qu’il a commencé à utiliser du CBD sous forme d’huile pour soulager ces maux.

« Je l’ai pris pendant quelques semaines, et il y avait une différence notable immédiatement, et ce n’était pas juste que ma hanche se sentait mieux. J’étais moins anxieux et je dormais mieux »

Comment agit le CBD dans son organisme ? C’est simple, cette molécule interagit directement avec les récepteurs de sérotonine et de vanilloïde dans le système nerveux. Or, ces récepteurs affectent non seulement l’humeur, mais aussi la perception de la douleur. Par miracle, Andrew Talansky se sent à l’aise et supporte mieux la douleur. D’ailleurs, le CBD possède aussi une propriété antioxydante.

La cycliste de montagne Teal Stetson-Lee pense même que le cannabidiol est une option plus sûre aux analgésiques et aux anti-inflammatoires.

Le CBD de Talansky est un produit provenant de Floyd’s of Leadville. Cette firme a été lancée en 2016 par un ancien cycliste professionnel, Floyd Landis. Étant consciente de la situation, la société commercialise les produits directement aux athlètes qui recherchent un complément pour récupérer de leurs efforts.

une cycliste au milieu de la nature

Histoire de Floyd Landis

Landis a eu une arthroplastie de la hanche en 2006, pour atténuer la douleur, il a utilisé des opioïdes. En ce temps, ce produit analgésique a été approuvé par l’AMA. Malheureusement, lors du Tour de France en 2006, il a été privé de sa victoire à cause de l’utilisation de testostérone synthétique.

Finalement, ce cycliste professionnel décide de fumer du tabac pour mettre fin à son habitude d’opioïdes. C’est seulement à partir de 2015 qu’il a commencé à adopter le CBD.

« C’est la seule chose que j’utilise maintenant, j’essaie de ne pas trop en parler, parce que je ne veux pas paraître fou. Mais si vous pouvez arrêter de prendre d’autres médicaments contre la douleur, si vous avez une solution naturelle, c’est probablement la meilleure option »




Pour conclure, si les plantes de chanvre ont des vertus thérapeutiques, l’utilisation habituelle ou abusive comporte tout de même des risques, surtout si vous êtes un jeune athlète. Le fait de participer à une compétition avec des facultés affaiblies constitue un véritable danger pour le cycliste, mais aussi pour les autres concurrents. Il faut rappeler que les produits au CBD contiennent souvent une infime concentration de THC qui, lui, est interdit. Si vous utilisez de l’huile de CBD, privilégiez les produits à large spectre. De ce fait, vous bénéficierez uniquement des bienfaits du cannabidiol.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page