Performance
A la Une

Le vin et sport: peut-on vraiment se le permettre?

Boire du vin quand on est sportif, est-ce un sacrilège? Une question qui est restée sur les lèvres depuis tellement longtemps qu’on a décidé de lever le voile sur ce mystère. Finies les idées reçues et fausses affirmations. Est-ce que la combinaison vin et sport marche ? Quelles sont les règles à suivre ? On vous dit tout.

Vin et sport : un combo de choc

Une étude tchèque « In Vino Veritas » a montré que le vin était bon pour le cœur et pour la circulation à certaines conditions. Eh oui, d’après les dires du Professeur Taborsky, cardiologue à l’université Palacky et co-auteur de l’étude, un verre de 20 cl de vin pour les femmes et 30 cl pour les hommes  serait très bon pour la santé cardiovasculaire si on fait régulièrement du sport.

sportif en train de courir, vin au cbd

L’étude

Pour cette étude, les scientifiques ont pris 146 volontaires de faible risque cardiovasculaire à modéré. Pendant un an, on leur a demandé de boire 20 cl (pour les femmes) et 30 cl (pour les hommes) de vin blanc (Chardonnay-Pinot) ou du vin rouge (Pinot noir) et ce, jusqu’à cinq jours par semaine.

Résultat : ceux qui s’adonnent à une pratique sportive au moins deux fois par semaine ont vu les marqueurs de l’athérosclérose s’améliorer. Il s’agit de la diminution de l’élasticité au niveau des artères à cause d’une accumulation de mauvais cholestérol (LDL). Mais en plus, le Pr Taborsky et son équipe ont remarqué une hausse du taux de HDL (bon cholestérol) chez les personnes qui ont pratiqué du sport régulièrement tandis qu’aucun résultat n’a été notifié chez les autres.

Ces résultats montrent que le vin, combiné au sport uniquement, a un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires. Quoi qu’il en soit, l’équipe envisageait de faire une étude pour comparer les effets du vin rouge et ceux du vin blanc sur les personnes à haut risque de maladies cardiovasculaires.

Un verre de vin= une heure de sport, dites-vous ?

Ça semble fou, mais pourtant, c’est ce qu’affirme cette étude « Improvements in skeletal muscle strength and cardiac function induced by resveratrol during exercise training contribute to enhance exercise performance in rats » (traduit par « L’amélioration des fibres musculaires et de la fonction cardiaque induite par le Resvératrol (RESV) durant des exercices contribue à de meilleures performances chez le rat ») . Cette étude canadienne datant de 2012 menée par des scientifiques de l’Université d’Alberta apportait les preuves de cette affirmation : le resvératrol, un antioxydant présent dans le vin rouge a permis aux rats d’améliorer leurs performances sportives.

Pendant cette expérience, les rats ont été divisés en deux groupes : un qui faisait de l’exercice en suivant un régime au resvératrol, et un autre n’en prenait pas. Pendant trois mois, ils ont reçu une dose de 4g/kg de nourriture de resvératrol. A l’issue de cette expérience, les rats qui ont pris le régime avec complément ont vu leur fonction ventriculaire gauche s’améliorer. Mais pas que. Le RESV a augmenté leurs performances physiques et améliore le métabolisme oxydatif du corps.

Une étude controversée

Pas mal de scientifiques (ou pas d’ailleurs) ont fortement contesté les résultats de cette expérience. Pourquoi ? Primo, cette expérience a été menée sur les rats. Aucune étude sur les humains n’a été faite jusqu’à ce jour. Donc, dire que le vin agit sur les humains pour augmenter leurs performances sportives relève d’une pure extrapolation.

Secundo, les deux groupes de rats utilisés dans cette expérience ont fait régulièrement des exercices pendant les trois mois. Mais aucune comparaison n’a été faite avec un groupe n’ayant pas pratiqué d’exercices physiques. Difficile donc de mesurer si un verre de vin équivaut à une heure de sport.

Tertio, il n’a pas été question de vin rouge dans cette expérience mais d’un concentré à base de Resvératrol. Certes, cette molécule est bien présente dans le vin rouge, mais ce n’est pas la seule. La présence de ces autres molécules peut très bien fausser les résultats. En plus, les rats ont reçu une dose de RESV de 4g/kg de nourriture. Pourtant, les vins français contiennent entre 5 mg/l à 12 mg/l de RESV. Ce qui veut dire que les rats ont pris l’équivalent de 330 bouteilles de vin, si nous nous basons sur un produit à forte teneur en RESV.

Et le vin blanc et le rosé alors ?

On ne parle pas beaucoup des vins rosés et blancs pour les sportifs. Pourquoi ? Parce qu’on n’y retrouve pas certaines molécules aux multiples bienfaits qu’on a dans le vin rouge. Parmi elles : le RESV et les polyphénols. On dit aussi que c’est parce qu’ils sont plus caloriques que le rouge. Une affirmation totalement fausse. Eh oui, quel que soit le type de vin, il faut compter entre 80 à 90 calories par 100 ml de vin.

verre de vin rosé à côté d'une grappe de raisin et d'un morceau de fromage

Les conditions à réunir pour consommer du vin tout en étant sportif

On l’aura compris, le vin se marie parfaitement avec les exercices physiques, à condition bien sûr de suivre certaines règles. D’après Jean-Jacques Menuet, nutritionniste et médecin sportif à Saint-Malo, on peut même en consommer pendant les jours d’avant compétition. Ce breuvage ne devrait même pas être interdit aux sportifs, d’après le médecin. Le vin n’est nocif ni à la santé ni aux performances physiques, sauf pour les femmes enceintes. Quels sont donc les trois commandements du vin dans le monde sportif ?

Du vin rouge tu boiras

On peut boire du vin lorsqu’on est sportif, mais préférez le vin rouge au blanc ou au rosé. Pourquoi ? Parce que le rouge est beaucoup plus complet. Pour le vin blanc ou le rosé, seul le jus est fermenté. Mais avec le rouge, toute la grappe est travaillée : la peau et les grains préservent toutes leurs vertus nutritionnelles. La teneur en resvératrol est donc plus importante.  

Un seul verre tu prendras

Certes, boire du vin est bon pour les sportifs, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut en abuser. Le nutritionniste a tenu à rappeler que les vertus nutritionnelles du vin sont bien là, mais à condition de ne prendre qu’un seul verre, pas plus. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’alcool. Ça peut entraîner déshydratation et une hausse de la tension artérielle. N’oubliez pas qu’il y a aussi un risque d’addiction derrière.

Du vin bio tu choisiras

On entend beaucoup parler de vin bio aujourd’hui. Et pour les sportifs amateurs de vin, c’est ce qu’il y a de mieux. Nous conseillons aux sportifs de choisir un vin sans additif et sans sucre ajouté. Des vignobles n’utilisent plus de pesticides pour fabriquer du vin bio.

Quand le CBD rime avec vin

En parlant de vin bio, le Domaine du Vieux Noyer est un spécialiste. La maison n’est plus à présenter pour les amateurs du vin. Mais le domaine vient de sortir une grande nouveauté : un vin au CBD répondant au doux nom de L’Étonnant. Un nom qui parle de lui-même pour un vin totalement atypique. Le rouge (le meilleur d’après les avis), est un étonnant mélange de syrah, mansois et de fleur de chanvre. On le décrit comme un vin de très bonne qualité, rafraîchissant avec beaucoup de caractère.

une bouteille de vin L'Étonnant

Mais outre le vin, les effets du CBD restent bien présents. Certaines personnes parlent d’une bonne nuit de sommeil après en avoir bu (et ça n’a rien à voir avec l’alcool). D’autres parlent d’un état de relaxation et d’apaisement quelques minutes après avoir bu ce vin.  Donc, si on peut combiner les bienfaits du vin rouge à ceux du CBD (parce qu’on sait que le CBD est bon pour les sportifs), pourquoi ne pas essayer ?

Un plaisir avant tout

Boire du vin est bon pour la santé mais la modération doit être le maître-mot pour les sportifs. On sait maintenant que le vin rouge protège les sportifs des maladies cardiovasculaires. Mais pour que ça soit vraiment le cas, il faut suivre certaines règles comme choisir un vin bio, se limiter à un verre, mais surtout, préférer le rouge au blanc ou au rosé. Et si on le combine avec le CBD ? C’est chose faite avec ‘L’Étonnant, un vin signé le Domaine du Vieux Noyer. A essayer avec modération bien sûr. Si vous voulez tester, c’est par ici.

Et n’oublions pas que le vin est avant tout un plaisir, tout comme faire du sport. Donc, ne nous limitons pas à ces régimes stricts qui interdisent tout, on peut aussi se faire plaisir de temps en temps. Et si ça améliore la santé par-dessus tout ça, que peut-on demander de mieux ? Mais si tout cela ne vous dit rien, vous pouvez tout simplement manger régulièrement du raisin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page