Sport & CBD
A la Une

Comment le CBD a modifié la perception des athlètes de haut niveau ?

Le corps des sportifs se détériore progressivement à cause des entraînements intensifs, des matchs ou des combats fatidiques qu’ils encaissent tout au long de leurs carrières. En effet, ces derniers exploitent au maximum leurs corps pour atteindre leurs objectifs. Or, cet état stressant affecte non seulement la santé mentale, mais aussi le fonctionnement des muscles. Heureusement, il existe une solution inoffensive et naturelle pour atténuer ses maux : le CBD. Grâce à ses super pouvoirs miraculeux, cette molécule dérivée de la marijuana vient alors à la rescousse des athlètes professionnels. Ainsi, le cannabis pourrait devenir un allié avantageux pour les sportifs.

2 combattants MMA dans une salle de sport

Quels sont les intérêts des sportifs à consommer du CBD ?

Plusieurs études ont démontré que le CBD interagit directement avec les récepteurs du cerveau qui contrôlent la perception des inflammations et des douleurs. Des athlètes professionnels témoignent d’ailleurs sur son efficacité après une pratique sportive intense et même avant une compétition importante.

Marvin Washington, Derrick Morgan et Eugene Monroe sont des anciens joueurs de la NFL et utilisateurs réguliers de CBD. Avec Nate Diaz et Yair Rodriguez, combattant de l’UFC, ces hommes défendent la cause en faisant pression sur l’acception plus large du cannabidiol dans le sport professionnel.

Pour soigner ses articulations, Monroe vape du CBD et utilise de l’huile de CBD régulièrement. De leurs côtés, Rodriguez et Diaz affirment que le cannabidiol accélère le temps de récupération entre les entraînements et combats. Ils dorment mieux grâce au CBD. D’ailleurs, lors d’une conférence de presse suite au Conor McGregor en 2016, Diaz a vaporisé de l’huile de CBD en disant aux journalistes : « Cela rendra votre vie meilleure ».

À part cela, le cannabidiol détient le pouvoir de réduire les courbatures, les crampes musculaires tout en accélérant le processus de guérison des blessures. C’est un véritable substitut des antidouleurs traditionnels à base de produits additifs comme l’opioïde.

Les propriétés anti-anxiété et anti-dépressions du CBD sont aussi palpables dans le domaine sportif. En effet, toutes les disciplines demandent une concentration totale, une approche ordonnée et des exercices efficaces et précis. Toute cette pression demande une forte psyché chez le joueur en question. Ainsi, la digestion de l’huile de CBD aide à soulager les tensions excessives engendrées par la compétition.

La législation concernant la consommation de CBD

Avec les nombreux rapports mettant en valeur l’efficacité du CBD dans le domaine sportif, l’Agence Mondiale Anti-dopage (AMA) a désormais retiré le cannabidiol de la liste des produits dopants. Le rapport mentionne clairement que « le Cannabidiol n’est plus interdit » à condition qu’il s’agisse de CBD isolé et non full spectrum. Il ne doit en aucun cas contenir aucune trace de THC.

De ce fait, une nouvelle réglementation sportive a vu le jour. Et l’utilisation du cannabidiol est donc promue par de nombreux sportifs œuvrant dans divers domaines tels que : les sports de combat, sports collectifs, le cyclisme, etc.

D’ailleurs, les athlètes ayant participé à la Coupe du Monde de 2018 en Russie ont eu l’autorisation de consommer de CBD sans risque pour leurs carrières. En parallèle, les surfeurs professionnels ont bénéficié d’un accord de la Fédération Internationale de Surf pour la consommation de produits à base de cannabidiol. Cet accord vise à diminuer la multiplication des drogues et autres opioïdes qui détériorent la santé des athlètes.

Des exemples de pratique sportif qui adoptent du cannabidiol

D’après le résultat de statistiques menées en 2011 par les chercheurs de l’Université américaine de St Louis, environ 52 % des joueurs retraités de la Ligue de Football Américain ont adopté un traitement à base d’opioïdes. Et 71 % d’entre eux ont déclaré avoir abusé sur l’utilisation des antidouleurs.

Cette étude a également pu déterminer que 50 % des joueurs de NLF et 80 % des basketteurs de la NBA adoptaient du CBD et pratiquaient l’automédication à base des produits de cannabis. Pour en connaître davantage à ce sujet, voici une liste non exhaustive des témoignages sur ce point :

Football américain

Cette activité collective est un sport violent, car les joueurs se battent entre eux. Or, la répétition de ces chocs entraîne souvent des traumatismes physiques, des problèmes de mémoire, des douleurs chroniques et des maux de tête insurmontables.

joueurs de football américain

Culen Jenkins, un ancien joueur de l’équipe des Giants de New York, a d’ailleurs révélé qu’il se servait de l’alcool et d’opioïde pour atténuer ses douleurs et pour réussir à trouver le sommeil. Cependant, cette addiction l’avait amené au bord de la dépression. Il a donc affirmé que « le CBD a changé sa vie ». C’est pour cette raison qu’il a investie dans la fameuse société de cannabis : Fresh Farm CBD.

Les sports de combat

Cette catégorie regroupe plusieurs disciplines. Ce sont surtout les champions du MMA (Mixed Martials Arts) qui adoptent le CBD. Non seulement cette molécule améliore la concentration avant un match, mais elle favorise une meilleure récupération physique et psychique.

Bas Rutten, ancien champion de l’UFC, consommait régulièrement de l’huile de CBD pour deux raisons. Ce produit atténue ses traumatismes psychiques et physiques. Il affirme que son genou a été guéri rapidement grâce au CBD. La deuxième raison c’est qu’il voulait en finir avec sa dépendance aux analgésiques qui entraîne des effets secondaires.

Nate Diaz, un combattant actuel de MMA, a aussi déclaré publiquement qu’il consommait du cannabis. Après son combat avec Conan Mac Gregor, il a d’ailleurs vapoté de l’huile de CBD. Cette scène a suscité de nombreuses questions lors de la conférence de presse post-combat.

Triathlon et cyclisme

À la fin de sa carrière, Floyd Landis découvre les pouvoirs anti-inflammatoires du CBD. Après avoir mis un terme à sa carrière professionnelle, il a ouvert un dispensaire de cannabis dans le Colorado.

Aujourd’hui, Andrew Talansky pratique trois sports combinant la natation, le cyclisme et la course à pied. Ces pratiques sportives nécessitent quand même un entraînement intensif de plusieurs heures par jour. Depuis qu’il consomme du CBD, il trouvait que « son corps était constamment enflammé ». Comme de nombreux sportifs, il a complètement abandonné les antidouleurs traditionnels et se consacre entièrement au CBD.

Sports extrêmes

Tanner Hall est l’un des skieurs freestyle professionnels de sa génération. Il remporte plusieurs victoires majeures comme celle du podium aux X-Games. Comme tous les athlètes, il a été victime de graves blessures durant sa carrière sportive : rupture des ligaments, fractures, etc. Ce sportif a préféré utiliser du CBD pour lutter contre les douleurs et accélérer sa guérison. Les analgésiques dérivés des opioïdes entraînant des effets addictifs.

démonstration skieur professionnel

Le futur du CBD dans la pratique sportive

Le Code de l’Agence mondiale antidopage, qui regroupe les règles antidopage à travers le monde, stipule que tous les cannabinoïdes, à l’exception du CBD, sont interdits. En tant que substance non toxique, le cannabidiol n’a aucun impact sur la perception de la réalité des athlètes. Même si le CBD a été légalisé dans le Farm Bill 2018, la présence de traces de THC dans certains produits laisse toujours le cannabidiol dans une zone grise pour les athlètes professionnels.

D’ailleurs, les recommandations de l’AMA sont bien précises concernant l’utilisation de l’huile de CBD en particulier. L’agence prévient que l’usage de ce produit peut entraîner un résultat positif lors des tests de dépistage. Certaines huiles à base de cannabidiol contiennent des traces de THC. Ainsi, jusqu’à ce que la marijuana soit légalisée, les sportifs doivent faire très attention.

Tous les athlètes professionnels qui adoptent les produits à base de CBD doivent faire preuve de prudence pour ne pas se retrouver du mauvais côté des lois antidopage. Ces compléments naturels doivent contenir un taux qui ne dépasse pas les 0,3 % de THC en poids sec. La concentration de cannabinoïdes dans le sang et l’urine dépendent en fait de trois principaux critères, à savoir : le mode d’administration, la taille de la dose et de la biologie du consommateur. Et cela pourrait prendre des jours voire même des mois pour que les preuves de la consommation de cannabis apparaissent dans les échantillons d’urine d’un athlète.




En conclusion, les temps changent et le point de vue concernant le cannabis devient différent. Dans le monde du sport, certaines personnes espèrent que la consommation de cannabis finira par remplacer les antidouleurs opiacés. Ces derniers sont devenus épidémiques en Occident et sont responsables de nombreuses morts et cas d’addiction. Le CBD pourrait être une manière extrêmement sûre et naturelle, car il renferme de nombreuses propriétés bénéfiques pour l’organisme. Ce complément naturel agit très doucement dans le corps des athlètes. Depuis son approbation comme substance légale, les sportifs peuvent l’utiliser en toute sérénité. Mais, chaque discipline sportive requiert un engagement et un défi constant de l’esprit et du corps. Les chocs répétitifs sont à l’origine des muscles constamment douloureux, du stress et parfois d’une sensation de dépression. Heureusement, le cannabidiol a une chance de faire disparaître ces symptômes nocifs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page