ActualitésBasket-ballCBDEntraînementSport collectif
A la Une

La NBA autorise-t-elle le CBD?

Le cannabis a pendant longtemps été considéré comme une plante dangereuse. Cette réputation s’est installée à cause des effets psychotropes constatés en conséquence de sa prise. Pourtant, certains cannabinoïdes sont très bénéfiques pour l’organisme et sans le moindre effet psychotrope. Tel est le cas du CBD. Lors des compétitions sportives, des tests antidopage sont effectués dans le but de ne pas avantager certains joueurs par rapport à d’autres. Ce principe permet de respecter l’éthique dans le sport. Pour le cas du CBD, depuis 2018, il ne figure plus dans la liste des substances dopantes par l’Agence Mondiale Antidopage. En conséquence de ces faits, la NBA autorise-t-elle la consommation du CBD ?

Le CBD : un cannabinoïde sans danger dans le sport

Pendant plusieurs décennies, les recherches sur le cannabis ont été rares. La seule image du cannabis perçue par la grande majorité des individus était donc celle du psychotrope. Mais après des recherches plus poussées sur ladite plante, il a été constaté que la plante du cannabis contenait de nombreuses molécules. Elles sont dénommées cannabinoïdes. Ces cannabinoïdes ont divers effets. La substance psychoactive est l’un d’entre eux : la molécule de THC. Parmi les différents cannabinoïdes, l’un a été particulièrement intéressant. Cette dernière est le cannabidiol.

Son étude a démontré de nombreux effets bénéfiques pour l’organisme humain tant pour le physique que pour le mental et tout cela sans aucun effet psychotrope. Le CBD présente des effets analgésique, anti-inflammatoire, anxiolytique, antipsychotique, légèrement narcotique, antiépileptique et bien d’autres encore. Il est à remarquer que ses effets ne sont pas aussi puissants qu’un médicament allopathique

Mais ne substitue pas un traitement médical

Il ne constitue pas un traitement médical, mais est d’une grande aide dans le traitement et donc représente un soutien pour les amateurs de sport. Il va améliorer la qualité du sommeil, aider les individus à supporter la douleur, calmer le stress et l’anxiété, mais aussi accompagner les personnes épileptiques. Chez les joueurs de l’univers du sport, son effet anti-inflammatoire va aider les athlètes dans la gestion des douleurs issues des courbatures. 

Il sera également d’une grande aide pour les sportifs dans le cadre de la récupération. Cependant, comme tout actif, le respect des doses est important. Sous toutes les formes de cannabis, il existe des doses recommandées qu’il convient de respecter pour ne pas avoir de surdose. Mais la consommation du CBD est sans danger dans le cadre d’une consommation normale et dans le respect des doses. Le CBD est plus bénéfique qu’autre chose.

L’utilisation du CBD chez les sportifs

Jeune homme en plein saut pour marquer un panier

Après les nombreuses études menées sur le chanvre et les bénéfices qu’il représente, de nombreux individus ont commencé à en consommer. Les amoureux du sport n’y ont pas échappé. En effet, le sport amène le corps à se dépenser énormément. En conséquence, le corps présentera une grande fatigue et des courbatures. Pour la douleur causée par les exercices sportifs, souvent les athlètes ont recours aux anti-inflammatoires et aux antalgiques. 

Des addictions peuvent pourtant naître de cette consommation. Tel a, par exemple, été le cas de la sportive américaine Culen Jenkins. La prise de CBD constitue donc dans ce cas une manière plus saine de supporter la douleur. Aussi, le CBD peut aider à combattre l’addiction aux anti-inflammatoires si elle est déjà présente. 

Pour relaxer les tensions musculaires après le sport

À côté de l’effet sur la douleur, le CBD est également un relaxant musculaire. Cette propriété va donc permettre à cet actif d’agir sur le muscle pour aider le sportif à récupérer rapidement et pouvoir attaquer les nouveaux entrainements. Le temps de récupération va donc se trouver considérablement réduit. Sur le mental, le CBD va également être très avantageux. Les compétiteur du monde du sport ont une pression qui pèsent sur eux. Dans ces cas, les performances doivent être parfaites puisque le but est de faire mieux que les autres. 

Le CBD va donc aider le sportif à vaincre le stress et l’anxiété et offrir le meilleur de lui-même. Le sportif ne doit pourtant pas consommer de substance pouvant accentuer ou amplifier les effets du cannabis et donc d’autres cannabinoïdes même si ces derniers ne sont pas psychoactifs.  

La culture du cannabis et le Farm Bill

La consommation des cannabinoïdes non psychotropes a connu une hausse fulgurante depuis le Farm Bill. Le Farm Bill est la politique agricole aux États-Unis existant depuis 1938. Le Congrès américain le vote tous les 5 à 6 ans. Celui de 2018 a été signé par le président Donald Trump. Si la culture du chanvre a été prohibée sur une très longue période, elle ne l’est désormais plus. En effet, depuis le mois de décembre 2018, le Président des États-Unis a signé la loi sur l’agriculture autorisant la culture du chanvre pour un usage courant. 

Sa production à l’échelle industrielle est donc devenue possible si elle l’était uniquement pour la recherche jusqu’en 2014. Cette autorisation s’étend même aux plantes de chanvre contenant une teneur en THC supérieure à celle prévue légalement avant 2018. La teneur en question va pouvoir aller jusqu’à 1 % si elle ne pouvait excéder 0,3 % par le passé.  Si le congrès a décidé de ne plus mettre la plante du chanvre sur la liste noire des végétaux interdits à la culture, le CBD, issu du chanvre, aussi suit cette optique. En ce sens, les cannabinoïdes, autres que le THC, ont commencé à très bien se vendre. Celui le plus vendu et le plus connu demeure quand même le CBD. 

Unique cannabinoïde autorisé dans le sport

Seul cannabinoïde autorisé dans les compétitions sportives, il manifeste également un intérêt thérapeutique, physique et mental avantageux par ses propriétés :

  • Anti-épileptique
  • Permettant de vaincre les addictions
  • Narcotique (faible)
  • Nutritif
  • Stimulant de l’appétit

En effet, il contient des acides gras essentiels ainsi que des vitamines liposolubles utiles pour l’organisme. Cela lui confère une vertu nutritive pouvant aider les sportifs qui prennent soin de bien s’alimenter. Il va être d’un grand soutien également pour les personnes présentant une anorexie en stimulant l’appétit de ces derniers. Comme le sommeil constitue une partie importante de la santé d’un individu, il y joue également un rôle en l’améliorant et en facilitant l’endormissement le soir. Il va donc garantir un sommeil réparateur efficace pour récupérer physiquement et mentalement après le sport.

Ballon de basket entre les mains d'un basketteur

Mais le Farm Bill a également fait droit à un développement économique considérable. L’agriculture a commencé à produire beaucoup de chanvre. Outre l’agriculture, le monde du commerce a également accueilli l’essor des cannabinoïdes. Si généralement le cannabis est une plante qui connaît une mauvaise réputation, la population a commencé à mieux la connaître et à observer ses bienfaits. Un impact multidisciplinaire a donc été observé de par la signature de cette loi en 2018.

La NBA et le CBD, qu’en est-il?

Le dopage est strictement interdit dans les compétitions sportives et la NBA n’y échappe pas. Mais, comme l’Agence Mondiale Antidopage, plus connue sous le sigle WADA, autorise la consommation du CBD chez les joueurs, est-ce la même chose pour la NBA ? La réponse à cette question est affirmative. Si des tests de dépistage de la consommation de cannabis ont été effectués sur les joueurs de la NBA pendant des années, ce n’est plus le cas. 

Depuis la saison 2020-2021, les tests ont été abolis et les joueurs sont libres de consommer du CBD. La NBA ainsi que le syndicat dénommé NBPA ont axé les interdictions sur les produits dopants. Or, le CBD ne constitue pas un dopage selon la WADA. Il constitue juste une aide saine pour le physique et le mental pour les joueurs sans pour autant avoir recours à des traitements médicamenteux. D’ailleurs le coach Steve Kerr soutient la consommation de produits issus du cannabis en affirmant que : « Je suis un partisan de la marijuana. Je suis convaincu qu’elle est une bien meilleure option que certains médicaments sur ordonnance ». 

Dans quel cas les cannabinoïdes sont interdits?

Les produits sur lesquels portent les tests sont donc les drogues dures ainsi que les produits ayant pour fins d’améliorer la performance des joueurs. Il convient de remarquer également que les tests sont faits inopinément. Mais si le CBD ne fait pas partie des agents dopants, les autres cannabinoïdes sont interdits dans le monde du sport. La raison est que les autres cannabinoïdes, même non psychoactifs, vont amplifier les effets du CBD. Cet effet se dénomme effet d’entourage. 

Après trois tests positifs aux cannabinoïdes, le joueur en question sera suspendu de cinq matchs. Ensuite, il devra être testé environ quatre fois pendant une saison et environ deux fois pendant l’intersaison. En addition à tout cela, il devra payer une amende et suivre un programme pour lutter contre la toxicomanie.

Pour conclure, suite à la signature du Farm Bill de 2018, la culture du chanvre s’est largement développée. Les produits à base de molécules issues de chanvre ont fait leur grande entrée sur le marché. La molécule la plus connue est le CBD. Elle présente de nombreux bienfaits sur le plan physique et mental de chaque individu. Ses bénéfices sont très utiles pour les sportifs et d’ailleurs beaucoup commencent à l’utiliser. Même les joueurs de la NBA sont désormais autorisés à en consommer chaque saison. Mais l’utilisation du CBD doit se faire seule, sans les autres cannabinoïdes qui peuvent renforcer son action. Le CBD est un actif sans effet psychoactif et sans danger.   

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page