Actualités

CBD : remède prodigieux contre les problèmes psychiques des patineurs

La dépression est une maladie sérieuse et très courante alors qu’elle est souvent sous-estimée. Pour faire face à cette situation alarmante, de nombreuses personnes utilisent des produits à base de CBD pour faciliter la guérison. Il existe une centaine d’indications prometteuses concernant l’efficacité de cette substance dans le traitement de la dépression. Nous vous aiderons, dans cet article, à comprendre les bienfaits du cannabidiol sur les athlètes pratiquants du patinage artistique.

Vaincre la dépression avec le CBD

La dépression est un malaise qui peut bouleverser toute votre vie et même votre carrière professionnelle. Pour retrouver la pêche, il existe plusieurs traitements antidépresseurs efficaces. Mais, à long terme, ces médicaments conventionnels peuvent avoir de lourdes conséquences sur votre santé. Privilégiez plutôt les remèdes naturels comme le CBD, la molécule bien-être par excellence.

tout le monde est victime de stress. En excès, ce sentiment peut nous détruire

Le cannabidiol interagit avec le système endocannabinoïde du corps. Dans un premier temps, il réduit toutes traces d’inflammations puis favorise la régénération des neurones. Cette substance naturelle stimule donc la production de sérotonine, de glutamate et d’endocannabinoïde dans l’organisme. Une fois que ces hormones sont libérées, cela apporte une sensation de bien-être, de légèreté et de bonne humeur.

Certes, les effets du cannabis thérapeutique sont éphémères et ne durent que quelques heures. Mais, cette plante contribue à l’amélioration des symptômes sur une longue période.

Produits CBD disponibles contre la dépression

Il existe de nombreuses façons de consommer du CBD pour soulager efficacement les problèmes mentaux chez les athlètes. Mais, la meilleure alternative reste tout de même l’huile de cannabidiol. Ce produit se consomme en sublinguale en déposant 3 à 4 gouttes sous la langue. Il faut bien sûr maintenir quelques instants avant d’avaler pour avoir une meilleure absorption.

Généralement, les effets relaxants se font ressentir 5 à 10 minutes après l’ingestion et durent entre 3 à 5 heures. Bien que le CBD soit prometteur pour l’avenir, il ne faut surtout pas oublier que cette molécule n’est pas un médicament.

Dompter le stress grâce au cannabidiol

Le stress est une évaluation cognitive alimentée par une série de paramètres. Lors d’une compétition sportive, certains athlètes professionnels présentent des réactions inadaptées de stress et ne sont qu’à 60 % de leurs performances. En revanche, d’autres seront plus à l’aise et développeront des réactions adaptées à cette évaluation cognitive.

une femme en train d'enrouler des feuilles de CBD dans sa voiture

Quand une situation est trop intense ou prolongée, ce sentiment peut être coûteux, surtout en énergie physique et psychique. Le sportif en question aura du mal à s’adapter et perd tout contrôle, ce qui entraîne l’apparition de réactions inadaptées comme les blessures, la dépression ou l’épuisement total.

Histoire de Kamila Valieva

L’athlète russe de 15 ans est actuellement au centre d’un scandale de dopage aux JO d’hiver cette année. Kamila Valieva est une jeune patineuse qui fait la fierté de son pays. Malheureusement, elle a été bannie des JO d’été à Tokyo l’année dernière à cause d’un test positif au cannabis. Après l’accord du TAS, cette sportive prodigieuse s’est battu pour obtenir le titre dans l’épreuve individuelle de patinage artistique. Mais…voyez la suite par vous-même.

Qui est Kamila Valieva ?

Cette jeune patineuse est une vraie pro dans son domaine. Elle est la première à réussir brillamment des quadruples sauts aux JO de Pékin durant l’épreuve groupée. C’est grâce à elle, entre autres, que l’équipe russe a décroché la médaille d’or.

Pour les prochaines épreuves individuelles, cette patineuse âgée de 15 ans devra se battre seule pour remporter la victoire. Mais par malheur, l’adolescente a craqué. Elle se retrouve alors à la quatrième place en laissant la victoire à sa compatriote Anna Shcherbakova, avec 255, 95 points, ce jeudi 17 février.

Une patineuse contrôlé positive

Après son contrôle positif à la trimétazidine fin décembre 2021, la jeune Russe est encore en sursis. Les masques tombent. Lors d’une audience, sa mère a témoigné qu’elle aurait pris de la drogue accidentellement en buvant le verre de son grand-père. Elle a affirmé que ce dernier avait un cœur artificiel et prenait régulièrement de la Trimétazidine. Or, Kamila avait l’habitude d’utiliser ce verre contaminé.

L’affaire est alors transmise au Tribunal arbitral du sport (TAS). Cet organisme promet de rendre un verdict avant le 15 février. En attendant, la patineuse continue toujours son entraînement. Après une longue attente, le TAS donne finalement son feu vert. Malgré cette affaire de dopage, elle participe quand même à la compétition individuelle à Pékin. 

Cependant, les réactions internationales sur cette affaire ne se font pas attendre. De son côté, le Comité olympique russe salue cette décision et de l’autre, son alter-ego américain se dit déçu.

La pression lui es-elle retombée dessus ?

Sacrée championne lors de l’épreuve en groupe, mais pas encore médaillée en raison de son contrôle positif, Valieva finit par craquer. Extérieurement, l’adolescente semblait de taille à résister à tout. Il n’en était rien. Il faut comprendre qu’elle vivait sous une énorme pression. En cause :

  • contrôle antidopage positif datant de l’année dernière, mais notifié le lendemain de sa victoire dans l’épreuve par équipe, le 8 février.
  • autorisation à concourir à la dernière minute après que le TAS ait levé sa suspension provisoire.

Au moment de la compétition, la pression l’a rattrapé. Elle est tombée à 4 reprises dans la patinoire de Pékin et finit avec seulement 224,09 points. Or ce score est très loin de ses standards habituels. Ces maladresses ruinent ses chances de médailles. 

Il faut croire que la patineuse artistique est « fatiguée émotionnellement » par toutes les accusations.

une silhouette d'une patineuse professionnelle en pleine action

En attente d’une enquête approfondie sur les résultats

Tant que l’affaire est encore en cours, ce qui pourrait prendre plusieurs mois, le CIO avait décidé de ne pas remettre la cérémonie des médailles. Et si jamais Kamila Valieva finit à la troisième place, « Il y aura des astérisques sur les résultats dans l’attente d’une enquête plus approfondie », a déclaré Mark Adams, porte-parole du CIO. La remise de sa médaille sera « considérée comme non définitive tant que la procédure se poursuit ».

L’Agence mondiale Antidopage déçu de l’affaire Valiera

Witold Banka, président de la WADA, a exprimé son mécontentement sur l’affaire Valieva. Selon lui, la décision du TAS de laisser cette athlète russe à participer aux jeux est une véritable erreur. « C’est inquiétant que le panel n’ait pas décidé d’appliquer les termes du Code Mondial Anti-Dopage. »

Selon lui, la faute est à rejeter sur son entourage. « …Pour moi, les personnes qui donnent des produits dopants aux enfants tuent le ‘sport propre’. » 

Et pour ce qui est des sanctions, elles doivent être à la hauteur de la faute. Toutes les personnes concernées dans cette affaire : docteurs, coachs ou autres personnels ayant délivré des substances dopantes aux mineurs doivent être sévèrement punis. « …Personnellement, je pense aussi qu’ils devraient être emprisonnés. Certains pays dans le monde ont déjà rendu le dopage des enfants comme un acte criminel… »

L’enquête est toujours en cours. En tout cas, Witold Banka affirme sa volonté de percer la vérité sur cette affaire inquiétante.



Comme vous pouvez le constater, Kamila Valieva, athlète de renom dans le monde du patinage, vit constamment dans la pression avec ses entraînements intensifs et l’envergure de la compétition olympique. Elle porte sur ses épaules un poids plutôt lourd pour une adolescente. En parallèle, sa mère affirme qu’elle souffrait d’arythmie, une anomalie du rythme cardiaque. Que cela soit le stress, l’anxiété ou la dépression, le CBD peut soulager tous ces maux. D’ailleurs, cette dernière aurait peut-être eu recours aux produits CBD pour atténuer sa douleur ? En tout cas, cette question demeure sans réponse…mais sollicite beaucoup de débats.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page