ActualitésBlessuresCBDEntraînementLes effets du CBDSport & CBD

CBD et THC : après les compétitions

Le cannabis est une plante unique en son genre. Grâce aux cannabinoïdes qui contribuent activement à la rendre exceptionnelle, il devient un allié des sportifs. Ils représentent en réalité, une grande famille avec plus d’une centaine de variétés répertoriées depuis les années 1944. Le CBD et le THC sont les plus populaires d’entre eux. Les non-consommateurs tendent souvent à les confondre. Pourtant, ils possèdent des caractéristiques bien distinctives. En venant en aide, chacun à leur façon aux sportifs, ils ont des actions complémentaires.

Généralités sur le CBD

Le CBD est l’abréviation de cannabidiol, un cannabinoïde tel que le THC. Comme son nom biologique l’indique, il est naturellement présent dans le fameux cannabis. Marijuana, chanvre, cannabis, tous parlent de ladite plante. Cependant, il faut savoir que le CBD est le plus souvent extrait du chanvre. Également appelé Cannabis Sativa, il représente la variété qui admet le plus de teneur en CBD. Ainsi, l’isolat est obtenu grâce à un procédé complexe utilisant le dioxyde de carbone. Les extraits de CBD se trouvant sur le marché ont donc subi ce processus avant d’atterrir dans leur contenant actuel.

Si le CBD connaît un essor considérable, cela est dû à son statut de cannabis légal. État dépourvu d’élément psychotrope, il se démarque automatiquement. De plus, il n’engendre pas d’effet addictif chez le consommateur, même en forte dose. Cette particularité est d’ailleurs prisée dans le cadre de la lutte contre les dépendances. Grâce à ces spécificités, il inonde les étals des boutiques spécialisées en cannabis.

À propos du THC

Découvert en même temps que le CBD en 1944, le THC vient de Tetrahydrocannabinol. L’utilisation d’abréviation est vivement recommandée en termes de composants du cannabis, pour éviter toute confusion. Ainsi, il est considéré tel le principal initiateur des effets psychotropes ou récréatifs de cette plante. Tandis que certains cannabinoïdes font également planer, cette molécule est la plus puissante. De cette façon, il gagne en popularité auprès d’amateurs de cannabis.

Différents matériels de sport pour les compétitions

Toutefois, il ne provoque pas qu’une sensation de voltiger. En réalité, ses actions ne se limitent pas qu’à cela. Au-delà des stéréotypes qui pèsent sur ses épaules, il concourrait tout aussi au bien-être de l’homme. Seulement, il agit à sa façon. À l’aide de la science, ses multiples propriétés font même de lui un allié thérapeutique. S’assimilant à la morphine, il vient accompagner le traitement des personnes gravement malades. Jusqu’à aujourd’hui, son étude continue d’intéresser la communauté scientifique, à travers une série d’analyses. Les expérimentations utilisant le THC en maladies pathologiques voire en oncologie se multiplient donc partout dans le monde.

Harmonie du CBD et du THC

Le CBD et le THC possèdent un panel de vertus incroyable. Ils séduisent un bon nombre de personnes en agissant séparément. Pourtant, combinés dans un seul produit, ils peuvent faire des ravages, dans le bon sens du terme. En effet, ils peuvent superposer leurs vertus afin d’obtenir une substance hautement bénéfique. De cette façon, ces deux molécules œuvrent ensemble, de manière complémentaire. Or, bien que cela soit rarement mentionné, chaque produit au CBD contiendrait du THC. Lors de son isolement, le THC ne se détache pas entièrement du CBD. Ainsi, ces substances ne peuvent entièrement se dissocier. Il en résulte alors un isolat doté d’une richesse en CBD, et d’une infime quantité de THC.

Malgré tout, cela permet d’autres avantages. Sachant que le potentiel de dépendance du THC est hautement élevé, l’ajout du CBD va ainsi changer la donne. Connu pour lutter contre les dépendances, le CBD aide les personnes à se débarrasser de la perpétuelle envie de consommer du THC. Ce dernier va alors contrebalancer ces sensations. De cette façon, le CBD inhiberait le besoin oppressant en THC.

Allié des douleurs musculaires

Étant tous deux des cannabinoïdes, le CBD et le THC détiennent une certaine influence sur l’organisme. En vrai, ces molécules s’accrochent sur les récepteurs endocannabinoïdes dans le cerveau. Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’humain possède des récepteurs uniquement conçus pour recueillir ces derniers. Il s’ensuit donc une réaction endogène qui témoignera de ses effets directs sur le corps. Dès lors, la consommation de ces substances a le pouvoir d’agir sur certains états de l’organisme, tel que la douleur.

Ainsi, les muscles du corps profitent d’une sensation de soulagement après les avoir consommés. Concrètement, l’utilisation de CBD ou de THC ne supprime pas la douleur. En revanche, ils viennent atténuer la sensation de douleur perçue par les nerfs. De ce fait, ils apaisent les terminaisons nerveuses à leurs sources pour donner l’impression que la douleur est moins intense. Ce qui explique donc pourquoi ils sont employés pour aider les patients de maladies chroniques. Ils accompagnent leur traitement pour qu’ils aient une meilleure qualité de vie, loin de la souffrance. Selon la pharmacienne Stasia Woodcock : « Les recherches actuelles montrent que le CBD est un agent anti-inflammatoire très puissant, qui peut aider à diminuer la douleur. »

Action sur les blessures

Au-delà de leurs actions apaisantes, les cannabinoïdes sont dotés de pouvoir anti-inflammatoire. Ces molécules œuvrent pour avoir un impact direct sur la douleur. Ainsi, il agit sur tous les types d’inflammations corporelles. Une utilisation topique permettrait ainsi de réduire les blessures des muscles. Effectivement, une action ciblée aiderait à enrayer :

  • les diverses enflures
  • les cicatrices bénignes
  • les brûlures au premier degré
  • les blessures mineures

De cette façon, ils prouvent leur efficacité en tant qu’alliés des petits bobos. Les muscles du corps sont alors les bénéficiaires de ces actions. Qu’importe la nature de la douleur, courbatures, bleus, et bien d’autres, les cannabinoïdes partent à la rescousse. Pour le plus grand bonheur des sportifs, leur utilisation admet bien d’avantages. À posséder de l’huile de ou THC dans son sac, il soulage le mal-être en deux, trois mouvements.

Véritable allié du sportif

Jeune sportive enthousiste, après une compétition

Le CBD et le THC participent au bien-être des sportifs. En effet, avec leur panel de bienfaits, ils peuvent profiter de leur utilisation à chaque instant. Il vient accompagner chaque étape de leur perfectionnement, et même après la compétition. Entre autres, leur consommation est d’une aide précieuse lors des entraînements. Non seulement ils soulagent les muscles atteints de courbatures. Mais en plus, ils préviendraient également les douleurs éventuelles. Imaginez un produit qui agirait avant et après les durs entraînements, cela est exactement l’action de ces cannabinoïdes.

Outre leurs effets sur les muscles, leur consommation enclencherait une certaine relaxation. Avec de bonnes doses, ses utilisateurs peuvent savourer d’instants de détente. Si une décontraction physique est escomptée, celle du mental est aussi à prévoir. En fait, après avoir apaisé l’intégralité du corps, ces substances vont ensuite propager des sensations de zénitudes. D’où, il est vivement recommandé pour combattre le stress et l’anxiété. Par la même occasion, une consommation tardive amènerait une amélioration du sommeil. En quête d’un excellent moyen pour lâcher-prise avant le grand jour, choisissez le CBD et le THC.

Utilisation légale du CBD et du THC

Pour profiter des propriétés de ces fameux cannabinoïdes, il existe une large gamme de produits disponibles sur le marché. Uniquement accessible à l’aide des boutiques spécialisées en cannabis, le choix est vaste. Ainsi, on distingue les produits à ingérer, à vapoter ou encore par voie topique. Cependant, pour lutter efficacement contre la douleur, les produits topiques sont conseillés. Dotés d’un pouvoir plus ciblé, ils parviendront mieux à soulager les muscles ou autres inflammations. À cela, bon nombre de produits correspondent à ces critères : les crèmes, les baumes ou encore l’huile de CBD et THC. À masser jusqu’à pénétration complète, il suffit de quelques minutes pour qu’ils fassent effet.

Par ailleurs, leur consommation revêt quelques contraintes. En effet, seul le CBD avec une teneur de THC de moins de 0,3 % est autorisé par la législation Européenne. Étant très à cheval sur ces normes, tous produits ne respectant pas ce pourcentage sont considérés comme toxiques, donc illicites sur le territoire. De ce fait, le THC, en lui-même, n’est pas encore légal en France. Toutefois, d’autres pays environnants sont plus laxistes quant à sa vente et sa consommation. Il faut savoir que ces substances sont strictement réservées aux adultes. Les mineurs de moins de 21 ans ne devraient pas y avoir accès. Pareillement, la consommation en CBD ou THC des femmes enceintes et allaitantes est proscrite.

Le CBD et le THC possèdent donc certaines ressemblances au niveau de leurs actions. Tandis qu’ils divergent en matière de nocivité et de dépendance, ils peuvent cependant coexister dans un même produit. Séparément, ces deux cannabinoïdes procurent des effets bien à eux. Mais dans le même emballage, ils seraient complémentaires. Néanmoins, ils admettent d’innombrables vertus dont l’homme est le principal bénéficiaire. Très en vogue dans le domaine sportif, ils apportent leur soutien aux athlètes. En effet, ils accompagnent le sportif dans chaque phase. Le CBD et le THC sont de véritables alliés. Allant de l’entraînement, du temps de récupération, voire même après les compétitions,

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page