Actualités

CBD, HHC, bien s’informer avant d’aller au Qatar

Plus que quelques jours avant le match d’ouverture de la Coupe du monde 2022. Cette fois, le Qatar accueillera les équipes qualifiées qui participeront à cet événement footballistique à ne pas manquer. Des fans du monde entier viendront. Reste à savoir si leurs précieux produits à base de cannabis comme le CBD ou le HHC auront une chance de débarquer sur le territoire. Pourquoi ce doute ? Car le Qatar peut s’y opposer. 

Pour ceux qui envisagent déjà de s’y rendre, il est important de connaître les précautions à prendre. Étant un pays musulman à tendance conservatrice, les lois qui le régissent ne ressemblent en rien à celles de l’Occident. Avec des règles morales strictes, être sur leur territoire, c’est les respecter. Les amateurs de cannabis, et en particulier les amateurs de CBD et de HHC, se demandent ce qui est de leur cas. Sans s’assimiler au médicament, serait-il possible d’apporter leurs produits habituels ?

CBD, le nouvel allié bien-être

Aujourd’hui accepté par les instances sportives du monde entier, le CBD (ou cannabidiol) a longtemps eu mauvaise presse. En effet, cette molécule du cannabis a trop longtemps été associée au THC, également présent dans le cannabis, et à ses effets psychotropes. Mais les temps ont changé et aujourd’hui, il est largement utilisé par les sportifs de haut niveau, dont les footballeurs bien sûr.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD est l’un des cannabinoïdes présents dans le chanvre. Mais contrairement au THC, l’utilisation de cette molécule ne provoque pas d’effet psychotrope, est bonne pour la santé et peut être prescrite par un médecin.

Ses bienfaits sont nombreux et reconnus par la médecine. En plus d’une hygiène de vie irréprochable, le CBD a montré son utilité pour réduire voire éliminer l’anxiété et le stress. Il améliore parfaitement la concentration et facilite la relaxation musculaire. Le CBD favorise aussi la qualité du sommeil et une meilleure récupération. Autant d’effets bénéfiques non négligeables lorsque l’on est sous la pression du sport de haut niveau.

Quels sont les avantages de la prise de cannabidiol pour les sportifs ?

Le principal intérêt que le CBD peut représenter pour les sportifs est sa capacité à favoriser la gestion de la douleur. En effet, de nombreux sportifs, amateurs comme professionnels, souffrent le plus souvent de douleurs musculaires et autres maux liés à un entraînement intense. Le CBD aide à prévenir et à limiter l’apparition de ces différents problèmes. Ce puissant agent analgésique et anti-inflammatoire peut ainsi être un allié précieux des sportifs après l’entraînement.

Le cannabidiol a un effet analgésique, réduisant les crampes musculaires et les nausées qui peuvent survenir après un exercice physique intense. De plus, il aide également à accélérer le temps de cicatrisation des plaies.

L’utilité du CBD pour les sportifs réside aussi dans son « effet calmant ». Lorsque nous faisons beaucoup d’exercice physique, notre corps sécrète automatiquement des substances telles que les endorphines et l’anandamide, responsables du bien-être. Le CBD aidera à améliorer les récepteurs de ces hormones, ce qui rendra l’effet des endorphines sur notre corps encore plus perceptible. De plus, le CBD interagit très bien avec l’adénosine, qui régule la circulation sanguine et soutient le travail du système circulatoire.

Pour les athlètes, le CBD est aussi censé être une substance qui aide à réguler le sommeil, et nous savons que dormir suffisamment est essentiel pour favoriser la croissance et la récupération musculaires. L’incorporation de CBD dans la routine d’un athlète réduira aussi le stress avant l’entraînement en raison de ses effets « calmants » et relaxants.

Que dit la loi et la FIFA ?

Le 31 décembre 2021, un décret autorisant l’utilisation du CBD a été publié au Journal Officiel. Plus précisément, il permet l’utilisation de variétés de cannabis contenant jusqu’à 0,3 % de THC. Cependant, cela limite la façon dont il est consommé. Par conséquent, la vente de feuilles et de fleurs est interdite pour des raisons de santé publique. Toutefois, à la suite d’une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), le Conseil d’État rejette la position du gouvernement français et autorise donc la vente de feuillages et de fleurs.

Pendant ce temps, la FIFA a autorisé son utilisation en 2018. Disons plutôt que la Fédération Internationale de Football a retiré le CBD de la liste des produits interdits, suivant les recommandations de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA).

HHC, un autre cannabinoïde révolutionnaire

C’est un nouveau cannabinoïde qui défraye la chronique en France : l’hexahydrocannabinol (HHC). Commercialisé quelque temps aux États-Unis, le HHC est arrivé en France il y a quelques années.

Qu’est-ce que le HHC ?

Le HHC a été créé en 1944 par le chimiste américain Roger Adams. Pour cela, il a ajouté des molécules d’hydrogène au THC Delta-9. Ce processus, connu sous le nom d’hydrogénation, convertit le THC en hexahydrocannabinol (HHC).

Le HHC existe donc sous une forme semi-synthétique. Il est également présent naturellement dans le chanvre, pas dans les trichomes de la fleur de cannabis femelle, mais uniquement dans les graines et le pollen des plantes mâles. En France, les produits au HHC apparaissent très progressivement.

Quels sont les effets du HHC ?

Les effets du HHC sont assez similaires à ceux du THC, comme une légère sensation euphorique, une augmentation du rythme cardiaque et de la température corporelle. Certains utilisateurs de HHC décrivent son effet comme trois à quatre fois plus faible que celui du THC.

  • Un catalyseur de bien-être

Le chanvre HHC a des effets positifs significatifs, tant sur le corps que sur l’esprit. D’où sa réputation de cannabis médicinal. Dans le cas de ce dernier, il permet une introspection positive. Alors qu’il coule à travers le corps, le consommateur ne peut qu’apprécier l’auto-réflexion agréable et inspirante. Dans un premier temps, le corps et l’esprit seront détendus. De seconde en seconde, ils ressentiront le besoin de s’améliorer. Les pensées novatrices se succèdent jusqu’à affecter l’estime de soi.

Le cannabinoïde HHC est donc un catalyseur de bien-être. 

  • Un antidépresseur efficace

Cet acide carboxylique semble inexistant quand on entend toujours parler de THC. Certes, les deux cannabinoïdes n’ont pas de différence significative, mais le THC reste le seul qui vous fera planer. On pense maintenant que le HHC surmonte la dépression. En fait, certains disent que cela fonctionne mieux que la morphine. Ce dernier est l’un des sédatifs les plus connus.

Lorsque l’ombre de la fatigue vient avec son énergie négative, l’hexohydrocannabinol pourra redonner sourire et motivation. Enfin, cet antidépresseur naturel est le compagnon de l’épanouissement personnel, toujours en deux points : physique et mental.

Comment le HHC affecte-t-il le métabolisme des sportifs ?

Malgré une mauvaise réputation, ce cannabinoïde est bénéfique à bien des égards. Unanimement reconnue par la communauté scientifique, grâce à ses propriétés antalgiques, il a également un rôle thérapeutique. Le HHC stimule l’appétit et aide à détendre le système nerveux. Pour cette raison, certaines personnes l’utilisent comme antidépresseur. En particulier, ils aident les athlètes et les femmes à accroître leur attitude positive et à surmonter les obstacles sans délai. Il renforce également l’ego et aide à maintenir la créativité et un sentiment d’invincibilité. Dans ce cas, vous pouvez l’utiliser comme anesthésique pour soulager les douleurs musculaires et réduire la fatigue après un exercice intense.

Le HHC est-il légal en France ?

Ce nouveau cannabinoïde n’est pas défini comme substance illicite en France. En effet, il ne figure pas encore sur la liste des médicaments. Aucune loi ne l’interdit donc. De ce fait, la vente et la commercialisation du HHC, comme du CBD, sont désormais légales et autorisées sur le sol français.

Le HHC est-il détectable lors d’un test de salive ?

Il n’y a aucune preuve tangible que le HHC n’apparaît pas sur un test de THC. Ne pariez pas votre emploi ou votre carrière sur des preuves non fondées. Le HHC sans THC doit être consommé avec prudence. 

Législation sur le cannabis au Qatar

Comme de nombreux participants à ces compétitions, l’équipe de France aura certainement des supporters qui viendraient au Qatar. Le problème, c’est que ce pays est connu pour ses règles en matière de législation. C’est pourquoi de nombreux joueurs et spectateurs se demandent s’ils peuvent y apporter des produits légaux à base de cannabis. La réponse est non, même si ces substances sont autorisées en France, dans l’UE, aux États-Unis et au Canada.

La raison est simple, le système juridique du Qatar est un mélange de droit civil et de loi islamique.  En fait, compte tenu des principes moraux qui régissent le pays, toutes sortes de substances récréatives sont interdites. Par conséquent, la nation interdit formellement le commerce, l’utilisation et la possession de drogues. Cela s’applique également au cannabis et à ses dérivés tels que le HHC et le CBD. Il est donc plus sage d’essayer d’éviter le pire. En effet, les délits liés à la consommation, voire au simple fait d’apporter du cannabis, sont passibles d’une peine d’emprisonnement de longue durée. Sans parler de la lourde sanction qui va avec.

La prudence est de mise

A cette occasion, le comité d’organisation de la Coupe du monde 2022 souhaite vous rappeler un enjeu essentiel. L’alcool, les drogues, les produits liés à la pornographie, les produits à base de porc sont strictement interdits au Qatar.

Petite explication sur l’alcool. La vente est autorisée, mais sous certaines conditions. Cela s’appliquerait aussi à la consommation de bière. Un privilège pour les fan zones, qui pourront se désaltérer de 18 h 30 à 1 h. Cependant, rappelez-vous que l’ivresse reste strictement interdite sur la voie publique et constitue un délit grave passible d’emprisonnement.

La liste est longue en ce qui concerne les interdictions dans ce pays. Mais si vous voulez éviter les ennuis, consultez le document intitulé « Qatar Do’s and Don’ts 2022 » publié par cette commission.

L’utilisation des bienfaits des produits à base de cannabis intéresse autant les athlètes que les fans. Un petit problème cependant. Les étrangers sont soumis au droit local au même titre que les Qataris. Une façon de dire que l’introduction du CBD ou du HHC au Qatar n’est peut-être pas une bonne idée. Après tout, à votre retour, vous pourrez toujours renouer avec vos substances préférées. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page