Connect with us

Sport & CBD

Quels sont les véritables effets du CBD chez les sportifs ?

Lutte sans remord des combattants UFC

Chaque sportif détient sa formule secrète pour renforcer ses capacités mentales et physiques. Qu’il s’agisse d’une activité sportive simple ou à fort impact, un bon régime de préparation avant l’entraînement ainsi que la récupération suite à l’effort est obligatoire. Néanmoins, depuis quelque temps, la plupart des fanatiques de sport optent pour des alternatives naturelles. Au lieu d’utiliser les stéroïdes et médicaments antidouleur, ces derniers consomment du CBD. Grâce à ses bienfaits perceptibles, le cannabidiol est désormais accepté dans le monde du sport. Mais, est-ce que ce produit ne comporte aucun risque pour les athlètes ?

Un alpiniste escaladant une montagne

CBD : un allié incontournable pour atténuer les inflammations

Lorsque le corps humain subit une forte pression régulièrement, la récupération physique devient de moins en moins régulière. Ainsi, l’athlète professionnel doit prendre des médicaments anti-inflammatoires ou des molécules à base d’ibuprofène pour atténuer les maux ressentis. Or, ces produits engendrent des effets secondaires dangereux pour l’organisme.

Les propriétés anti-inflammatoires du CBD sont louées par les sportifs de renom. Judith Hagger, compétitrice au Championnat du monde de Triathlon affirme dans une interview son utilisation du CBD pour rester au top niveau à l’âge de 45 ans : « Le plus gros impact pour moi est la détente musculaire, en particulier après les séances en intensité… L’inflammation est quelque chose qu’il est clef de garder sous contrôle lorsque l’on prend de l’âge — pour cela le CBD peut aider, mais le régime alimentaire est également primordial. »

Le cannabidiol améliore le cycle du sommeil

L’autre point intéressant concernant le CBD, c’est qu’il permet de réguler le sommeil. Si les sportifs veulent avoir de meilleures performances, le sommeil est réellement important. En d’autres termes, pour que les muscles puissent récupérer, l’athlète doit bien dormir avant une compétition de grande envergure. Le cannabidiol présente des effets sédatifs et relaxants. Ainsi, les personnes qui en prennent souffriront moins d’insomnie. Au contraire, elles bénéficieront d’une bonne récupération physique et mentale.

Le témoignage de Yannis, un pratiquant de VTT en compétition, affirme l’efficacité du CBD sur le sommeil. Suite à son accident tragique, les médecins ont confirmé qu’il ne remarcherait plus jamais. Mais, après avoir découvert les bienfaits du cannabidiol 5 ans plus tard, il pratique à nouveau son sport favori. « J’ai finalement lu que le CBD pourrait avoir des effets positifs sur la sclérose en plaques… mais qu’il fallait être attentif à la provenance du CBD et à sa qualité. J’ai finalement essayé une première fois et j’ai ressenti des améliorations principalement au niveau de mon sommeil. Il était plus profond et plus réparateur. »

Un cycliste en plein entraînement


Les effets myorelaxants du CBD

Le CBD possède un pouvoir calmant particulier. Après un entraînement intensif, le corps produit naturellement des substances chimiques appelées les endorphines et l’anandamide pour provoquer la sensation de bien-être. Ces récepteurs dans le cerveau vont faciliter le lien avec le cannabidiol et lui permettre ainsi d’agir efficacement. Pour être plus explicite, cette molécule favorise la détente musculaire et prévient les risques de courbatures et de crampes provoqués par l’effort.

Andrew Talansky, triathlète professionnel, ne fume pas de cannabis lors de ses compétitions. Or, l’un de ses sponsors est une marque œuvrant dans l’industrie du cannabis, notamment du CBD extrait du chanvre. Selon lui, « certaines personnes le prennent la veille de leurs séances d’entraînement, quelques rares en prennent pendant l’entraînement ou la course, mais tout le monde est d’accord sur l’impact bénéfique d’en prendre après pour mieux récupérer ».

Le cannabidiol guérit les éventuelles blessures

L’entorse, la foulure ou encore le claquage sont des circonstances inévitables chez un sportif. Dans tous les cas, l’organisme réagit via un mécanisme d’inflammation. Toutefois, cette inflammation engendre des dommages sur la partie touchée et cela ralentit considérablement la récupération du muscle endolori. Les bienfaits du CBD se ressentent également en cas de blessure au niveau de la membrane cutanée. Cette substance naturelle active la réparation des tissus de la peau en favorisant le processus de guérison de la plaie.

Mais, avec ses vertus apaisantes, le CBD peut réduire la douleur en optimisant le temps de guérison en cas de blessure musculaire ou osseuse. Plusieurs études mettent actuellement en évidence le rôle de cette molécule dans le processus de cicatrisation des os. Selon les scientifiques, le cannabidiol facilite la maturation du collagène au niveau de l’organisme et sollicite ainsi la minéralisation du tissu osseux.

Une étude approfondie des conséquences du CBD chez les athlètes professionnels

L’UFC (Ultimate Fighter Championship) ou les compétitions de MMA (Arts Martiaux Mixtes) aux États-Unis ont signé un partenariat avec la société Aurora, une firme qui produit du cannabis au Canada. Cette alliance mène conjointement des tests cliniques entre les effets du CBD dans les sports avec les combattants. Comme la NBA, le rugby et la NFL, ces deux activités physiques sont reconnues pour leurs intensités de chocs traumatiques.

Cette étude vise à comprendre les mécanismes afin de démonter les performances et les avantages du CBD chez les sportifs de haut niveau. Avec les rapports à l’appui, les résultats scientifiques seront diffusés au grand public pour démocratiser enfin le cannabidiol dans les pratiques sportives.

Les formes de CBD utilisées pour les sportifs

Avec ses nombreux témoignages concluants, de nombreux sportifs cherchent désormais à intégrer le CBD dans leurs régimes quotidiens. Pour y parvenir, il existe plusieurs manières, mais le plus courant est l’application locale.

D’ailleurs, les athlètes ne doivent jamais consommer de cannabidiol en fumant des fleurs de CBD ni en vapotant des e-liquides à base de CBD. La législation concernant l’usage du cannabis dans les activités sportives est encore assez réticente dans quelques pays.

Pommade, crème et baumes au CBD

L’utilisation des baumes ou pommade au CBD reste la méthode la plus avantageuse. De cette manière, lors des tests de dépistage de drogue, le sportif sera négatif. De plus, cette absorption par voie transdermique est une manière saine, sans risque et n’entraîne aucune incidence sur les performances physiques de ce dernier. Les effets du cannabidiol sont rapides et peuvent aller jusqu’à 4 heures de temps.

Huiles de CBD

L’huile CBD avec prise sublinguale constitue également une prise de fond régulière et adaptée à tous les sportifs de haut niveau. Les effets sont instantanément ressentis et durent à peu près entre 2 à 3 heures. L’huile peut très bien se prendre avant ou après l’entraînement.

Adil Salhi, champion de France de Jiu-jitsu Brésilien, partage son expérience sur ce produit révélateur : « J’utilise régulièrement l’huile sublinguale de CBD : 2 fois par jour. Quand je la prends, je me sens moins crispé et moins tendu, particulièrement pendant les phases de récupération. Les crèmes fonctionnent aussi très bien pour les douleurs articulaires, que j’ai après l’entraînement. »

Quelques gouttes d'huile de CBD


La légalité du CBD dans le sport

Le 1er janvier 2018, l’Agence Mondiale antidopage (AMA) avait décidé d’enlever le cannabidiol de la liste des produits dopants. Depuis ce décret, de nombreux sportifs en consomment régulièrement dans beaucoup de pays à travers le monde. Toutefois, les adeptes de ce produit doivent rester prudents, surtout à l’écart des mauvais cannabinoïdes tels que le THC ou le cannabidiol synthétique.

Le THC dérivé du plant de chanvre reste toujours interdit. D’ailleurs, l’AMA a fixé une limite de tolérance de cette substance qui se situe à 150 nanogrammes par millilitres. Heureusement, les produits à base de CBD comportent des traces infimes de THC. Cela permet aux athlètes d’en profiter sans en abuser.

Le dosage du cannabidiol pour les athlètes

Pour obtenir un résultat optimal, il serait préférable d’envisager une bonne dose de cannabidiol. Jusqu’ici, il n’existe pas de dose standard, car les effets restent variables d’une personne à une autre. De même, les quantités et qualités de CBD sont tout à fait différentes d’un produit à un autre. Par conséquent, si vous recherchez des effets sédatifs, optez pour une petite quantité, une dose plus élevée peut provoquer des effets stimulants.

La règle est donc simple. Lors d’une première utilisation du CBD, mieux vaut commencer avec de petites quantités. Au fur et à mesure du temps, vous pouvez augmenter progressivement la dose jusqu’à ce que vous obteniez les effets recherchés. Les médecins préconisent des microdoses de CBD, mais constantes pour avoir de meilleurs résultats.

Pour conclure, le CBD est donc le meilleur allié pour les sportifs de haut niveau ou les amateurs qui en pratiquent tous les dimanches. Cette molécule est une potentielle alternative naturelle pour faciliter la récupération physique, guérir rapidement les inflammations, favoriser le sommeil réparateur et la relaxation musculaire. Grâce à leurs actions respectives, de nombreux combattants de l’UFC, mais aussi l’AMA, admettent enfin les effets positifs du cannabidiol dans le sport. Ainsi, le CBD est de plus en plus présent chez les sportifs professionnels. D’ailleurs, il ne comporte aucun effet secondaire indésirable. Cependant, compte tenu de son lien direct avec le THC, il faut tout de même rester prudent lorsque vous choisissez les produits à base de CBD. Il suffit de choisir du cannabidiol de qualité.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement
Advertisement
Advertisement

Trending